samedi 4 décembre 2010

CORREO 68 - DECEMBRE 2010.

CORREO de LOS AMIGOS DE ESPAÑA
Numéro 68 – Décembre 2010.

3 Rue Yves de Kerguélen - 56000 Vannes. Tél :02.97.40.72.40. ou 06.89.68.11.45.

http://amigos.de.espana.monsite-orange.fr/ amigos.de.espana@gmail.com
---------------------------------------------------------------
ESTREMADURE: L'EXPO ….

Le voyage 2010 a conduit un groupe d'amigos sur les terres d'Estrémadure où ils ont découvert des villes et des sites magnifiques. Ils veulent partager avec vous leurs souvenirs et vous invitent à visiter du 6 au 17 décembre au centre culturel Henri Matisse à Ménimur l'exposition qu'ils ont réalisée ainsi qu'au vernissage vendredi 10 décembre à 18 heures. En outre des films seront présentés par Monique lors du cours du mercredi 15 à 18h toujours au centre Henri Matisse. Et vous pouvez voir la photo souvenir prise à Guadalupe sur le site de l'Office de Tourisme d'Espagne : http://www.livespain20.es/fotos/show/4362



FIESTA DE LOS REYES :
Vendredi 14 Janvier, centre Henri Matisse, Ménimur: Comme de coutume, nous fêterons les Rois et l'an nouveau dans la joie et la bonne humeur ! Changement de formule : après quelques mises en bouche, plat unique : Chili con Carne. Et en dessert : Roscón de Reyes. Chacun pourra assurément se costumer en Rois Mages ! Condition : 10 € par personne, enfants gratuits. Il faudra apporter assiette, verre, couvert. Inscription à retourner pour le 7 janvier.

------------------------------------------------------------------------
STAGE DE MUNEIRAS :La muñeira, danse des meuniers, est la danse traditionnelle de Galice. Eduardo Alves animateur du Ballet de Boiro (près de la Corogne) anime chaque année un stage dans le cadre du jumelage Pornic-Baiona. Exceptionnellement, il propose une soirée découverte le 26 ou le 27 janvier en soirée à Vannes. Toutes précisions dans le Correo de janvier, nous contacter pour inscription. Notre photo : le groupe « Pena do Golpe » de Mondoñedo lors d'une répétition à laquelle nous avons participé lors de notre voyage en Galice en mai dernier.


COCINA DU 25 NOVEMBRE:
C'est le cours 4 d'Yvonne qui a accueilli jeudi 25 les convives autour d'un menu andalou. Ce fût très réussi, les plats étaient exquisitos, et la bonne humeur habituelle, la guitare et les chants de Daniel aidant, nous avons passé une excellente soirée. Voici les recettes :

Pollo con aceitunas y limones encurtidos en vinagre
Ingredientes ( para 12 personas): 2 pollos cortados en pedazos, 4 limones encurtidos, 2 cebollas, 12 patatas y un puñado de aceitunas, 1 litro de caldo de gallina, sal+ pimienta.
1.Cortar el pollo en pedazos y sofreír en aceite caliente con una cebolla picada. Los pedazos tienen que ponerse dorados. 2 Añadir la sal y la pimienta y las especias. 3. Echar las aceitunas, los limones cortados en cuatro. 4.Mezclar lo todo y añadir el caldo de gallina poco a poco. 5.Dejar cocer 40 minutos a fuego lento y al final añadir las patatas cortadas en pedazos grandes y servir muy caliente. Se puede servir también con arroz blanco salpicado de perejil.

Pastel andaluz :Ingredientes :100g de almendras( en polvo), 180 g ( o menos ) de azúcar en polvo+40 g para el zumo, 50 g de migas de pan seco, 20 cl. de aceite de girasol, 4 huevos, 1 limón+ 1 naranja, 2 o 3 pizcas de canela, 1 ½ cucharita de levadura química. Precalentar el horno a Th 6 o 180° grados • En un fuente, mezclar las migas con el azúcar, la levadura, las almendras, la canela y las cáscaras del limón rallado y de la naranja. • Batir los huevos con el aceite incorporándolos uno tras otro en la mezcla de ingredientes. • Verter la preparación en un molde previamente harineado y mantecado. • Poner en el horno durante 45 minutos.
• Poco antes del final de cocción, verter el zumo del limón y de la naranja en una cacerola y hacer hervir durante 3 minutos. • Desmoldar el pastel y verter suavemente el jarabe sobre el pastel para que se empape. • Servir frío.
---------------------------------------------------------------------------------
SOLEIL BRESILIEN : Janine Le Berthe nous a adressé une carte sympa de Salvador de Bahia : « Cuando olvidamos el vocabulario inglés, hablar español es una suerte » nous dit-elle. "Cruzando el mediterráneo y el Atlántico, se habla francés muy poco sobre este barco italiano, el MSC Música que sostiene un programa innovador de UNICEF para combatir la pobreza y la desigualdad social de los niños brasileños, ayudando las comunidades populares de Rio de Janeiro y San Pablo a acceder a una educación de calidad".
----------------------------------------------------------------------------------
ASSEMBLEE GENERALE DU 3 DECEMBRE 2010 :
Notre assemblée générale s'est tenue vendredi 3 décembre au Palais des Arts de Vannes. Malgré le temps peu clément, 89 adhérents étaient présents ou représentés.
Le président Pierre Joubin, entouré des animateurs et membres du CA a rappelé, powerpoint à l'appui, les activités de l'année écoulée et proposé plusieurs projets pour la saison 2010-2011. L'association se porte bien : 210 adhérents ( 185 l'an dernier à même époque). Le Club de los Niños animé par Caroline (photo) et José est fréquenté chaque samedi par 30 enfants. Ce qui nous a valu d'être agréés « Association d'éducation populaire » par le Ministère de la Cohésion Sociale et de signer une convention Chèques-Vacances. Les autres activités internes : cours de langue, conversation, danse, chant, cuisine … fonctionnent très bien et rassemblent un grand nombre d'adhérents.
Mais l'association c'est aussi un grand nombre d'activités publiques destinées, comme le stipulent nos statuts, à faire connaître l'Espagne et le monde ibéro américain. Pour cela, nous avons ainsi organisé et participé aux manifestations suivantes:
Forum des associations à Vannes ( deux prestations de flamenco) - en partenariat avec la compagnie Artem présentation de l'exposition Don Quichotte au festival de théâtre de Ozon (Séné), dans les collèges de Questembert, Muzillac, à la médiathèque de Theix - en novembre : participation à la Semaine de Solidarité, projection (gratuite) du film « El Ejido » - 5 décembre : participation de l'ensemble de flamenco-sévillanes au Téléthon sur l'esplanade du Port de Vannes -18 décembre : participation au marché de Noël à Ménimur - 6 février : participation au forum du BIJ « apprendre une langue à l'étranger » - 19 février : conférence sur les structures territoriales espagnoles - 21 février : participation au Roué Waroch (avec Bretagne-Galice) - 26 février : conférence sur le thème des amants célèbres de Bretagne et d'Espagne à Arzon - participation aux sessions « Cuisine du Monde » au centre Henri Matisse et au Multisocial de Kercado - 26 mars : conférence sur le bicentenaire du mouvement d'indépendance de l'Amérique Latine - participation de l'ensemble de flamenco-sévillanes au Carnaval de Ménimur - exposition sur la «Semaine Sainte » en Espagne à Arzon - en mai : Journée de l'Europe, participation du Club de los Niños à l'initiative de la Maison de l'Europe de Vannes, animation danse flamenco-sévillanes et cuisine espagnole avec la Mission Locale d'Auray - toujours en mai: voyage en Galice avec Bretagne-Galice et l'Institut Culturel de Bretagne - en juin: voyage en Estrémadure et première randonnée chemin de Saint Jacques: Josselin-Malestroit - mise en place d'un partenariat avec une école de langue des Canaries - l'ensemble de flamenco-sévillanes s'est produit dans les résidences de personnes âgées de Meucon (Parc er Vor), Arzon (Er Voten Vras), Plouhinec (Finistère), Arradon, Sérent, Malestroit. Quatre stages ont été organisés.
PROJETS 2010-2011
Reconduction des cours. Cette année 10 cours sont ouverts. Certains projets ont déja été réalisés au cours de ce trimestre: conférence pour le centenaire de la naissance du poète Miguel Hernandez - participation à la Semaine de Solidarité Internationale : présentation d'associations d'insertion espagnoles à la maison de quartier de Kercado - conférence à Saint Avé sur l'œuvre d'Alfonso Castelao - participation au « Mois du Doc » à la maison de Quartier de Kercado.
A reconduire: participations aux actions des centres sociaux : cuisines du monde, marché de Noël, Carnaval à Ménimur, Forum du BIJ …. partenariats et interventions animations dans les structures sociales (maison de personnes âgées notamment), Roué Waroch. En projet: participation à la Semaine du Golfe, exposition sur les parcs naturels et réserves espagnols, représentation théâtrale : «La maison de Bernarda Alba » de Garcia Lorca.
Nicole Brière présente le bilan financier. Il en ressort que nos finances sont bien gérées. Malgré les locations de salles que nous payons à la Ville de Vannes, l'exercice présente un solde positif de 1183 €. Nous devons en effet louer des salles municipales: au centre Henri Matisse et à la maison de Quartier de Kercado, la Maison des Associations ne pouvant héberger l'ensemble de nos activités. Nous avons également loué la salle du Gymnase Brizeux pour nos stages de flamenco. Cout : 1140 € alors que la subvention municipale s'élève à … 330 € !
Le rapport d'activité, les projets et le rapport financiers sont adoptés à l'unanimité. Marie-Thérèse Lagrée fait son entrée au Conseil d'administration (Paul André, sortant n'a pas représenté sa candidature). La soirée s'est terminée comme de coutume par le pot de l'amitié (photo).
----------------------------------------------------------------------------------
VOYAGE 2011 : LES CANARIES, TENERIFE et LA GOMERA.

Nous vous proposons le voyage suivant :
Jour 1 : 28 mai, départ de Vannes pour Nantes et Tenerife.
Jour 2 à 7 : nous passerons deux jours à la Gomera et visiterons l'ile de Tenerife, notamment le Teide et San Cristobal de la Laguna où nous retrouverons nos correspondants.
Jour 8 : retour pour Nantes et Vannes.
Nous n'avons pas toutes les précisions mais le montant sera de 1000 € environ (*) incluant les transferts, transports aériens, taxes aériennes, hébergements en chambres doubles, pension complète, visites et excursions, assistance rapatriement et annulation, perte de bagages. Bulletin d'inscription avec programme détaillé sur demande. Un acompte de 300 € devra nous parvenir pour le 7 janvier. Aucune inscription ne sera prise après cette date. Le solde devra être réglé pour le 17 avril. Les chèques-vacances seront acceptés.
(*) Montant révisable compte-tenu des conditions économiques.


SEMAINE DE SOLIDARITE ET MOIS DU DOC :
La Semaine de Solidarité organisée par le collectif d'associations « Citoyens solidaires » et l'ASCEAP a connu un bon succès dans les différentes communes de l'agglomération.
Pour notre part, nous avons participé à l'après-midi « Danses du monde » proposé par le CCFD. Nos bailaoras ont présenté un petit spectacle et une initiation de flamenco et sevillanes..
Nous avons également présentée une diapo-conférence sur l'action de deux ONG espagnoles d'insertion, Coorcopar en Cantabrie, et Asmirefe en Galice. Le Mois du Doc nous a permis de présenter un intéressant documentaire de Santi Valldeperez « L'égalité, une histoire de conquêtes » qui retrace l'action des femmes espagnoles dans le mouvement associatif.
========================================================================
Bon Noël à toutes et à tous !
¡ Feliz Navidad !


========================================



























































































mardi 2 novembre 2010

CORREO 67 – NOVEMBRE 2010.

3 Rue Yves de Kerguélen - 56000 Vannes. Tél :02.97.40.72.40. ou 06.89.68.11.45.
http://amigos.de.espana
.monsite-orange.fr amigos.de.espana@gmail.com
Blog: http://amigosdeespana.blogspot.com
--------------------------------------------------------------------------------
UN NOVIEMBRE FENOMENAL !
Le mois de novembre sera un mois d'intenses activités pour Los Amigos.

Mercredi 10 novembre à 18 h 30 au Dôme à Saint-Avé, conférence: Alfonso Castelao : le regard d'un galicien sur la Bretagne".
Dans le cadre de l'année culturelle bretonne organisée par la commune de Saint-Avé, Pierre Joubin présentera l'œuvre du grand auteur galicien qui a réalisé en 1929 une étude comparative des monuments religieux des deux régions. L'occasion d'un Tro Breizh patrimonial et de (re)découvrir des trésors inconnus ou oubliés, des grands enclos paroissiaux aux modestes calvaires. Entrée libre.

Du 13 au 20 novembre : Semaine de Solidarité Internationale avec le Collectif « Solidaires, ici et là-bas »; nos animatrices flamenco participeront samedi 13 de 14 à 18h au centre Henri Matisse à un après-midi « Danses du monde », puis jeudi 18 à 18h à la Maison de Quartier de Kercado, place de Cuxhaven nous présentation les activités de deux ONG espagnoles d'insertion : Coorcopar (Torrelavega – Cantabrie) et Asmirefe (El Ferrol – Galice). De nombreuses autres animations sont proposées par les associations amies tant à Vannes que dans les communes périphériques (programme joint et http://www.lasemaine.org/ ).

Vendredi 19 novembre de 18 à 20 heures au Bowling du Parc du Golfe : Tertulia.

Novembre c'est aussi le « Mois du Doc ». Toujours à la Maison de Quartier de Kercado, nous passerons vendredi 26 à 18h le film de Santi Valldeperez : « L'égalité, une question de conquêtes » qui relate l'action de trente femmes espagnoles dans le mouvement associatif.
Créées par les exilés politiques ou par les migrants dits "économiques", les associations ont joué un rôle déterminant dans la vie des Espagnols en France. Lieux de contacts avec la culture espagnole, elles sont aussi un espace d'échanges et de luttes pour les droits sociaux. Les femmes qui ont contribué à la création et au développement de ce vaste tissu associatif assurent activement la continuité de ce mouvement.
Entrée libre pour ces deux soirées à caractère social à la maison de Quartier de Kercado bien que la Ville de Vannes nous facture l'utilisation de la salle.
--------------------------------------------------------------------------------
ASSEMBLEE GENERALE :
Vous êtes conviés à participer à l'assemblée générale de votre association
Vendredi 3 décembre à 18 heures au Palais des Arts.
Bilan d'activité de l'année écoulée, projets pour la saison 2010-2011, renvouvellement partiel du Conseil d'Administration.
Vous trouverez ci-joint un bulletin comportant un pouvoir et une déclaration de candidature au C.A.
La soirée se terminera comme de coutume par una copita y algo para picar.
------------------------------------------------------------------------------------------------
Soirée hommage à Miguel Hernandez :
Une trentaine de personnes a assisté vendredi 29 octobre à la soirée en hommage au grand poète espagnol Miguel Hernandez, poète du peuple qui s'est hissé au niveau des plus grands. Pierre Joubin a exposé la vie du poète chevrier d'Orihuela ami de Pablo Neruda, Yvonne Montoir, Monique Martin-Daguet, Nicole Barange et Daniel Lemare ont lu et expliqué plusieurs poèmes dont le célèbre Aceituneros.

Nouveaux Chemins de Compostelle à Carnac :
Dans le cadre de la cinquième édition d'un « Automne autrement » organisé par André Arhuero dans le Pays d'Auray, le nouveau centre culturel Tarraqué de Carnac recevait Yvon Boëlle et Patrick Huchet afin d'y présenter leur nouveau livre « Nouveaux chemins de Compostelle en terres d'Espagne ». Devant une centaine de personnes, les auteurs -rejoints par Pierre Joubin et des animateurs de l'Association Bretonne des Amis de Saint Jacques- ont commenté un magnifique diaporama avant de répondre aux questions du public et dédicacer leurs ouvrages.
MARIO VARGAS LLOSA, NOBEL DE LITTERATURE:
Le jury du prix Nobel a attribué à l'écrivain péruvien Mario Vargas Llosa le Prix Nobel de Littérature ce qui ne peut que réjouir notre amie Marivi : « no quisiera pecar de chauvinista por ser peruana, pero quisiera recalcar que las letras españolas no recibían éste galardón hace 20 años, el ahora penúltimo premio lo recibió el méxicano Octavio Paz; termino contandoles que para los peruanos un Nobel de Literatura equivale a ganar una copa del mundo". Nous partageons ce plaisir avec Marivi.
Mario Vargas Llosa, nacido en 1936 en Arequipa, es el escritor en lengua espanola considerado uno de los más importantes novelistas y ensayistas contemporáneos. Perunao de nacimiento, cuenta también con la nacionalidad espanola, que obtuvo en 1993. Su obra ha cosechado numerosos premios, entre los que destacan el Nobel «por su cartografía de las estructuras del poder y sus imágenes mordaces de la resistencia del individuo, su rebelión y su derrota»; el premio Cervantes (1994) y el premio Principe de Asturias (1986). Vargas Llosa alcanzó la fama en la década de 1960 con novelas, tales como La ciudad y los perros (1962). Continúa escribiendo prolíficamente en una serie de géneros literarios, incluyendo la critica literaria y el periodismo. Entre sus novelas se cuentan comedias, novelas policiacas, historicas y politicas y políticas. Varias de ellas, como Pantaleon y las visitadoras (1973) y La fiesta del Chivo (2000), han sido adaptadas y llevadas al cine. Muchas de las obras de Vargas Llosa están influidas por la percepción del escritor sobre la sociedad peruana y por sus propias experiencias como peruano; sin embargo, de forma creciente ha tratado temas de otras partes del mundo. Ha residido en Europa la mayor parte del tiempo desde 1958, cuando inició su carrera literaria, de modo que en su obra se percibe también una fuerte influencia europea. Al igual que otros autores latinoamericanos, Vargas Llosa ha participado en política a lo largo de su carrera. Fue candidato a la presidencia del Peru en 1990 por la coalicion de centro derecha Frente Democratico.

ETES-VOUS PHILATELISTES ?
Si oui, contactez-nous rapidement. Nous pourrions nous retrouver pour échanger nos timbres d'Espagne (ou d'ailleurs). La philatélie est une activité on ne peut plus culturelle qui touche l'histoire, la géographie, l'art, les traditions populaires …
Une bonne façon donc d'approfondir notre connaissance de l'Espagne et du monde hispano-américain.
Ci contre, une récente émission : les remparts de Lugo.

NOTRE PREMIERE COCINA:
Malgré une date très proche de la rentrée, une bonne quinzaine de convives s'est retrouvée pour notre
première cocina de la saison et notamment de nouveaux adhérents du cours de première année qui ont pu ainsi apprécier l'excellente ambiance qui règne au sein de notre association. Ils ont également gouté et savouré les plats dont ceux proposés par Pascale Tessier qui avait mis une note latino américaine dans le menu.
Après quelques mises en bouches et des « gambas con naranjas y azafrán » proposées par Pierre, Pascale a donc élaboré avec l'aide de ses marmitons deux plats chiliens dont voici les recettes:
Carbonada Chilena
500 gr de carne picada, 6 patatas, 1 zanahoria, 2 dientes de ajo, 1 cebolla, 100 gr de arroz, ½ pimiento, 1 poco de calabaza, aceite, cilantro, sal, pimienta, cumino, pimiento en polvo.
Sofreir el ajo picado en aceite. Añadir la carne picada. Mezclar. Añadir un litro de agua y sal .
Pelar y cortar las patatas y la calabaza. Añadir a la preparación con el arroz. Cocer 10 minutos.
Rallar la zanahoria, picar la cebolla, el ajo, y la pimienta y sofreir lo todo. Salpimentar.
Añadir a la sopa, mezclar. ¡ La carbonada está lista !
Manzanas al horno
6 manzanas, 2 huevos, 4 cucharadas de maïzena, 2 tazas de azúcar,3 cucharadas de vainilla,illerées à dessert de vanille, 1 litro de leche.
Preparar el relleno. En una cazuela, echar la leche, las yemas, la maizena y el azúcar. Mezclar y hervir a fuego lento 6 minutos. Dejar enfriar.
Pelar las manzanas, y hacer un hueco que se llena del relleno.
Poner al horno 200° durante 25 minutos.
Servir frio.
La prochaine cocina aura lieu exceptionnellement jeudi 25 novembre au Centre Henri Matisse. C'est le cours 4 qui nous régalera mais rappelons que la cocina est ouverte à tous les adhérents et qu'elle constitue un espace de convivialité, d'échanges entre les différents cours.

LE 13 NOVEMBRE A BOHAL : SOIREE BASQUE avec la chorale Xiberoko Zohardia. Contact: 02.97.75.16.69.
LE CID – FLAMENCO A PLOEMEUR LE 7 DECEMBRE :
« Vous vous dites « Encore un Cid ! » ; c'est vrai mais celui-ci ne ressemble à aucun autre » déclare Thomas Le Douarec, metteur en scène. » C'est un Cid totalement fidèle à ses origines, l'Espagne et plus précisément l'Andalousie. Nous nous sommes tout simplement inspirés de l'idée de situer toute l'action à Séville ! Quelle belle idée car la pièce brille de mille feux dans cet écrin aux tons flamboyants du monde arabe. Les maures et leur culture ont marqué à jamais le sud de l'Espagne. Ils ont mêlé leur sang à celui des espagnoles et des belles gitanes. Ce métissage culturel nous a offert un art unique et complexe: le flamenco, ses chants, ses guitares, ses danses violentes et sensuelles. Notre Cid est un Cid gitan, un Cid flamenco effilé comme une lame de couteau : on s'y aime, on s'y bat, on s'y révolte dans un espace brulant comme les déserts de l'Andalousie, sensuel comme Séville la belle. Un Cid ou les personnages flamboient et s'embrasent sur scène, un Cid ou le flamenco et le bruit de ses pas rythmés sur les planches se marient aux rythmes et à la musicalité des alexandrins, un Cid ou les âmes et les corps se consument en un seul brasier …
8 comédiens, 3 musiciens, 2 danseuses à l'Océanis – Ploemeur. Mardi 7 décembre, 20h30. Tarif public: 17,80 €. Tarif Amigos 11,50 € : nous contacter rapidement.
CUANDO PASA LA CIGÜEÑA …
El 8 de octubre, la cigüena les trajo a Stéphanie Letellier y a Gilles una florecita que llamaron Fleur. A los padres y a la recién nacida, les deseamos mucha felicidad y un montón de cosas muy buenas.



Mi artista preferida
Voy a hablarles de una artista mejicana del principio del siglo veinte, una pintora muy famosa. Fue una mujer muy valerosa, idealista y apasionada.
Nació el 6 de julio de mil novecientos siete en Coyoacán en las afueras de Ciudad de Méjico. A los seis años de edad, una enfermedad muy grave (poliomielitis) la dejó coja.
En mil novecientos veintidos, entró en la Universidad de Méjico, apasionada por la literatura y la poesía; fue en aquella época cuando empezó a estudiar el dibujo.
En septiembre de mil novecientos veintiseis, a los diecinueve años tuvo un accidente gravísimo del tráfico que la dejó con muchas fracturas de la columna vertebral; se quedó inmovilizada en la cama durante casi un año. Entonces, empezó a pintar autorretratos y a tener relaciones con otros artistas. Admiraba mucho al gran pintor mejicano, un genio en el arte de pintar murales.
En mil novecientos se casan y van a vivir a los Estados Unidos, se quedarán allí cuatro años. Fue, en aquella época cuando decidió vestirse como las mujeres indias tehuanas.
Frida KAHLO, porque se trata de ella, pintó muchos cuadros surrealistas. En mil novecientos treinta y cuatro, Diego y Frida vuelven a Méjico. En su casa reciben a toda la intelligentsia internacional : André Breton, Trotski y viven de una manera muy libre.
En 1938 organizan una exposición en Nueva York luego en París. Se divorcia de Diego pero se casará de nuevo con él dos años más tarde.
A partir de ahora, Frida pinta acostada en la cama, después de una última operación de la columna; padece mucho. Algunos meses más tarde, se ve amputada de la pierna derecha.
Murió en 1954, a los 47 años. La obra de Frida es a veces trágica, pero cada uno de sus cuadros nos cuenta su historia, sus pasiones, sus dolores. Su obra es unida por siempre a la de Diego Rivera.
Hace algunos años, una película recordaba su vida y su obra , con la actriz Salma Hayek en el papel de Frida, merece la pena verla.
Escrito por Laurette Le Quilliec
----------------------------------------------------------------------------------
EL CONTESTADOR DE LOS ABUELOS:
- Buenos días . . . . En este momento no estamos en casa pero, por favor, déjenos su mensaje después de oir la señal sonora que se la contestaremos a la mayor brevedad . . . . . beeeeeppp...
- Si eres uno de nuestros hijos, marca 1 y a continuacion selecciona la opción del 1 al 5 por orden de "llegada" así sabremos quién eres.
- Si necesitas que nos quedemos con los niños, marca 2
- Si quieres que le prestemos el coche, marca 3
- Si quieres que os lavemos y planchemos la ropa, marca 4
- Si quieres que los nietos duerman aquí en casa, marca 5
- Si quieres que vayamos a buscar a los niños al colegio, marca 6
- Si quieres que preparemos una comida para el domingo o para que os la lleveis a casa, marca 7
- Si quereis venir a comer aquí, a casa, marca 8
- Si necesitáis dinero, marca 9
- Si nos vais a invitar a comer, a pasear, ir al teatro o eres uno de nuestros amigos, podeis hablar que os escuchamos !!!! "
Enviado por Jean-Marc Lécuyer.
Enviado por Mickael Laudanski.

===========================================================================









































































jeudi 30 septembre 2010

CORREO de LOS AMIGOS DE ESPAÑA
Numéro 66 – Octobre 2010.

3 Rue Yves de Kerguélen - 56000 Vannes.
Tél :02.97.40.72.40. ou 06.89.68.11.45.
Site: http://amigos.de.espana.monsite-orange.fr/
Blog: http://amigosdeespana.blogspot.com/
---------------------------------------------------------------------
DU FORUM DES ASSOS A LA RENTREE …


C’est aujourd’hui la rentrée de notre association : merci à toutes les amigas et amigos qui se sont relayés sur notre stand pour vous recevoir, vous conseiller: Nadia, Marie-Claire, Jean-Marc (notre trotamundo), Josiane, Nicole, Danielle et celles et ceux qui ne sont pas sur la photo: Marcel notre hospitalero de Navarrete, Caroline et José dont le Club de los Niños connaît à nouveau le succès, Fabienne, Pierre ... Merci à nos bailaoras, Yolaine, Marylène, Elisabeth, Nicole, rejointes par l’adorable petite Charlotte, qui ont donné deux prestations très applaudies.
Et en ce début d’année, n’oublions pas vos profs qui, bénévolement, chaque semaine, vont partager avec vous leur passion pour l’Espagne: Jean-Marc, Nadia, Yvonne, Monique, Nicole, Marivi, Jeanne-Marie, Yolaine, Marylène, et Pierre.
Alors bonne année au sein de notre association et au-delà des cours, espérons que nous nous retrouverons lors de nos nombreuses activités.

YO SOY YVONNE:
Cette année, Yvonne Montoir rejoint l’équipe pédagogique d’Amigos et nous la remercions chaleureusement. Elle assurera chaque jeudi soir le cours niveau 4 à la Maison de Quartier de Kercado. Et nous ne doutons pas qu’en plus du livre, elle aura un montón de cosas à vous relater.
Yo soy Yvonne; nací en Bretaña pero tuve la oportunidad de viajar “ por el mundo ancho y ajeno” gracias a mis estudios de español. Ahora, jubilada, después de 40 años de enseñanza en Francia y en el extranjero, quiero compartir mis conocimientos del mundo hipano-americano con la gente. A mí, me encantan los viajes y la literatura; me chifla leer. No puedo imaginar mi vida sin contacto con la gente de habla español.

LA CARTELERA DE OCTUBRE:
* Vendredi 8 octobre au Centre Henri Matisse, première cocina de la saison. Vous inscrire rapidement. Objectif: préparer des plats espagnols ou latinos et les savourer entre amis en passant une bonne soirée. Participation: 11 €.
* Samedi 9 et dimanche 10: école de danse Laurence Autret, stage de flamenco avec Catalina Lopez.
* Vendredi 22 octobre à partir de 18h au Bowling du Parc du Golfe, première tertulia de l’année. Objectif: parler librement en espagnol de tout et de rien.



Vendredi 29 octobre à 18h au Palais des Arts: soirée hommage à Miguel Hernandez pour le centième anniversaire de sa naissance. Pierre Joubin vous exposera la vie de ce poète hors du commun, mort en 1942 dans les geôles franquistes, lira et expliquera des extraits de poèmes : Perito en luna, El rayo que no cesa, Vientos del pueblo, Nanas de la cebolla …



Nuestro viaje a Extremadura del 7 al 13 de junio 2010:
pisando las huellas de los Conquistadores

Al salir de Bretaña el lunes 7 de junio a las 3 de la madrugada, el grupo de los 16 aficionados todavía no sabían que irían a viajar por 3 épocas de la Historia de España: la de los Romanos con la visita de Mérida, el siglo de oro siguiendo la ruta de los Conquistadores y la época de Carlos Quinto con la visita al monasterio de Yuste.
Fue en TALAVERA de la Reina donde empezó el viaje. En las orillas del río Tajo, se yergue la basílica de la Virgen del Prado, verdadero museo de “azulejos” de color amarillo y azul: un encanto para los ojos y un libro abierto sobre la Biblia para los cristianos de la época.

En Plasencia, la ciudad fundada por Alfonso VIII “ para el placer y el deleite” de sus “ gentilicios” (así se llaman los habitantes de este lugar) tiene mucho que ofrecer. Con los 40 000 habitantes que cuenta hoy es una ciudad tranquila y este lunes, a las 3 de tarde la gente estaba durmiendo la siesta, porque en las callejuelas del casco viejo cerca de la Catedral por donde circulábamos, sólo el caqueteo de las cigüeñas instaladas en lo alto de las torres y tejados, rompía el sosiego.
La Catedral, la Vieja, la visitábamos al día siguiente porque el lunes que sigue la fiesta del Corpus Cristi, estaba cerrada. Dicha catedral, ejemplar del siglo XIV con formas protogóticas es una obra de los arquitectos Diego de Siloe y Cova rrubias. La Nueva, construida durante el siglo XVI es de estilo renacentista y tuvieron que destruir parte de la cabecera. En el Coro cercado por rejas de hierro forjado se encuentran los sitios de los Reyes Católicos; lo que sorprende es la presencia de ladrillos en los arcos y la capilla de la Virgen del Perdón cuadrada en su base que se termina por una bóveda de crucería. El Retablo de Gregorio Fernández es de madera policromada y representa escenas religiosas. Los retablos laterales, puro barroco, son de los hermanos Churriguera. El claustro es el nexo entre aulas laterales y asegura la transición del románico al gótico. Al salir de la iglesia, pudimos dar una vuelta por el mercado, en la Plaza Mayor donde suelen instalarse los productores locales para vender la miel de las Hurdes , quesos y embutidos ¡ un placer para todos los sentidos ¡ y es la hora de practicar el idioma con los comerciantes todos muy amables. Por la tarde del mismo día, llegamos al monasterio de Yuste donde murió Carlos Quinto ( primero para los españoles) el 21 de septiembre de 1558. Cuál fue nuestra sorpresa al descubrir que no murió de la gota sino de la malaria que contrajo en las marismas de río Tajo y de su afluente el Tiédar por donde solía dar paseos. Quiso abdicar a favor de su hijo Felipe II porque se sentía agotado y quería dedicarse a la vida espiritual; por tanto mandó construir esta modesta residencia con comedor y cuarto de dormir desde donde presenciaba la misa cada día. En Cuacos de Yuste, pequeño pueblo al lado, fue donde crió a su hijo bastardo Juan de Austria y al que confió el mando de la Armada durante la batalla de Lepante en 1571.
A los amantes de la naturaleza, les gustó la visita del Parque de Montfragüe, 18 000 hectáreas de vida salvaje: es el paraiso de los buitres, de las águilas, del lince y de la mangusta, muchas especies en vía de extinción. Un Centro de exposición nos permitió ver en la pantalla la belleza de los árboles mediterràneos (cistas, robles, madroños, alcornoques) así como los paisajes montañosos, pero este día llovía y no pudimos dar un paseo por las sendas vecinas. Tuvimos que satisfacernos con unas fotos de la vegetación. Cardos y retamas a lo largo de la carretera que bajaba en la vega inspiraron a los fotógrafos amateurs.

Caceres fue otra etapa del viaje pero la visita de la ciudad se hizo bajo el paraguas. Empezamos por la visita de la Concatedral de Santa María y el tesoro de la Sacristía que contaba con la Custodia de plata pura ( más de 150 kilos que necesita a 6 hombres para llevarla a espaldas). Visitaremos también la Casa de las Veletas transformada en museo provincial con interés arqueológico y étnico. Pero lo que más impresionó a los visitantes fue el aljibe construido por los árabes en el siglo IX, verdaderos expertos en las técnicas de recuperar el agua.
Otra ciudad de interés fue la visita de Merida que conserva vestigios famosos de la época de los romanos como el anfiteatro y el teatro con capacidad de 6 000 espectadores. Nos quedamos plasmados por la acústica fenomenal del lugar y nuestra cantante preferida, Janine, se puso a cantar como una diosa del coro antiguo. La Casa del Anfiteatro ( Ier siglo) nos ofreció mosaicos con motivos geométricos o mejor escenas màs realistas como la vendimia: una maravilla. El encanto del Museo Nacional de Arte Romano construido en 1985 viene de la arquitectura: 3 galerías llenas de cerámicas, mosaicos y monedas por las cuales pudimos libremente durante 2 horas. El colmo de la visita fue el descubrimiento del Puente Romano sobre el Guadiana; hoy reservado a los peatones impresiona por sus 780 metros y sus 60 arcos de piedras bien conservadas. Al lado, la Alcazaba, fortaleza erguida por los àrabes ( año 830) servía de cuartel a los soldados encargados de vigilar y defender el puente.
Aunque pequeña, la ciudad de Trujillo llama la atención del turista por su situación geográfica , en plena autovía Lisboa-Madrid. Es famosa por ser la ciudad donde nació Francisco Pizarro, conquistador del Perú y cuya estatua ecuestre se levanta en la Plaza Mayor. Cuenta también con majestuosos palacios construidos por “ los indianos” al volver del Nuevo Mundo. Trujillo posee un rico patrimonio entre los cuales se destacan el Castillo, la iglesia de Santa María la Mayor (foto del grupo), la de San Martín y la casa –museo de Pizarro en la que nos dimos cuenta de la violencia de los conquistadores al chocar con la cultura india. Hoy, Trujillo es una de las ciudades más visitadas de Extremadura, y es tambièn un importante centro ganadero con fiestas típicas; así en mayo tiene lugar la Feria del Queso y del vino , la plaza se convierte en un gran escaparate donde se pueden probar quesos de todo el país.
El Monasterio de Guadalupe, clasificado al Patrimonio de la Humanidad por la UNESCO es todavía hoy un centro de peregrinación para los españoles que intentan acercarse al Camarín y tocar el manto de la Virgen.Tuvimos que mezclarnos con los otros visitantes, numerosos porque la única visita comentada se hace en castellano se hace a las 11.30 y fue casi corriendo que pasamos por la Sala Capitular con las iluminaciones y los bordados todos hechos a manos por los monjes. El museo de pinturas y esculturas nos dió a conocer los famosos cuadros pintados por Zurbaràn ( 1598-1664) que representan escenas de la vida de San Jerónimo, fundador de la Orden. Nos sobró tiempo para sacar fotos del claustro mudejar del siglo 14 ( mezcla de arte árabe y cristiano) y admirar la fachada del monasterio que da a la plaza y al salir del monasterio ya brillaba el sol y pudimos pasearnos por las calles e ir de compras antes de almorzar con el grupo.
Otro aspecto positivo de este viaje fue el ambiente de simpatía y armonía que reinaba en el grupo; es cierto que muchos participaron en la preparación de este viaje puesto que Monique había pedido a los voluntarios que preparasen un pequeño exposé sobre los lugares que debíamos visitar: ¡ fue un éxito ! Incluso, al terminar el viaje, una pareja del grupo, Anne et J-Claude Boussard habían preparado un juego para estimular la memoria de los participantes, mezclando las preguntas culturales y de observación y las galardonadas fueron premiadas con productos de la tierra española ( chorizo y vino). Terminamos el viaje con un almuerzo en la Plaza Mayor de Madrid. Unas horas antes de despegar para Francia, habíamos visitado o sea el Prado o la Fundación Thyssen.
Le agradecemos a Monique por su talento de organizadora y el clima de buen humor que supo mantener a lo largo de esta aventura.
Relato: Yvonne Montoir.

L'or des Incas : une exposition éblouissante à la Pinacothèque de Paris :
La Pinacothèque de Paris accueille pour la première fois en France les trésors de l'une des plus brillantes civilisations précolombiennes. L’exposition "L'or des Incas" explore le rapport mystérieux de cette civilisation avec l'or et présente des pièces rares qui vont éblouir les visiteurs.
Couronnes, diadèmes, pectoraux, colliers, boucles d'oreilles, figurines, reflètant la classe sociale à laquelle appartient celui ou celle qui les possèdent. Objets d'or, d'argent, de coquillages, ce sont 153 oeuvres venues des musées péruviens qui sont présentés par la Pinacothèque de Paris. Elles sont rares car elles ont échappé aux pillages des conquistadors espagnols menés par Francisco Pizarro auquel l'empereur Inca Atahualpa donna tout son or pour ne pour ne pas être exécuté. Pizarro ne tiendra pas parole, prendra l'or et fera tuer l'empereur ... Jusqu’au 6 février 2011. Pinacothèque de Paris, 28 place de la Madeleine, 75008 Paris. Entrée :10 euros (plein tarif), 8 euros (tarif réduit).

EL ULTIMO VERANO DE LA BOYITA:
Una película de Julia Solomonoff (Argentina)
En un espacio aparentemente bucólico, un secreto se revela, accidental, espontánemente. Al volver de una cabalgata, Jorgelina nota una mancha de sangre en la montura. Y otra mancha en el pantalón de Mario. Mario no sabe qué decir. No sabe por qué, pero él no es como los demás. Jorgelina a partir de este descubriento lo acompañará en el camino de descubrimiento y aceptación de su sexualidad. Una revelación que en lugar de separarlos los unirá más de lo imaginado…
Cuenta Jorgelina joven protagonista: "La Boyita era una casa rodante que tenia la mágica capacidad de flotar, una especie de anfibio doméstico. Desde que mis padres la compraron, yo imaginaba aventuras en ríos y bosques, pero la Boyita fue juntando polvo y juguetes, estacionada en el fondo de nuestro patio, se convirtió en escenario de juegos y confesiones. Un verano todo cambió: mis padres se separaron, mi hermana mayor entró en la adolescencia, cerrándome la puerta del baño, mudándose de cuarto reclamando privacidad, una palabra desconocida hasta entonces, que sonaba a exclusión y a soledad.
Ante la humillante perspectiva de unas vacaciones en Gesell en las que seria la colita del olimpo adolescente, decidi irme al campo con mi padre, en busca de Mario, el hijo de los peones. Pero Mario también estaba pasando por una transformación, bastante más excepcional que la de mi hermana. El no era un chico como los demás y ese descubrimiento en lugar de separarnos, nos unió. Entre siestas, cabalgatas y visitas al tajamar, nos asomamos, desprejuiciados y curiosos, a los misterios de la sexualidad, descubriendo una realidad que los adultos no se atrevían a enfrentar.
Aquel verano, El último verano de la Boyita, supe que el mundo era mucho más complejo, confuso y fascinante de lo que creía. Aprendí el poder reparador del amor y la aceptación, el valor de la privacidad. Ysupe que La Boyita ya no sería nido ni refugio, supe que estaba transitando el fin de la infancia."

“Les nouveaux Chemins de Compostelle en terre d’Espagne”:
Un nouvel ouvrage de Patrick Huchet et Yvon Boëlle:
Voici qu’à côté du célébrissime « Camino Francès », se redessinent depuis peu, au travers de la Péninsule ibérique, ces voies pèlerines fort anciennes, dûment attestées à l’époque médiévale. Il était temps ! Le « chemin français » a acquis une telle notoriété, depuis les années 1980-1990, qu’il est aujourd’hui fort fréquenté, sillonné par des cohortes de jacquets, chaque année plus nombreux…Mais qui se souvient aujourd’hui que le premier « chemin pèlerin » fut celui d’Oviedo au « campus stellae », ce fameux « champ de l’étoile », où selon la tradition, l’évêque d’Iria Flavia, Théodomire, découvrit le tombeau de l’apôtre (vers 815-830), un « sépulcre couvert de pierres de marbre », enfoui sous les broussailles. Née au IXè siècle, la voie d’Oviedo à la cité sainte de Santiago porte donc, à juste raison, nom de « Camino Primitivo ». Elle se parcourt aisément de nos jours, en deux semaines, dévoilant les somptueux paysages des montagnes asturiennes et campagnes galiciennes.
La « Via de la Plata » (1000 km – 35 étapes) dessine toute la riche palette des provinces d’Hispanie (Andalousie, Estrémadure, Castille, Galice) et de leurs villes emblématiques : Séville, Mérida, Salamanque, Zamora…
Partant de Bayonne, le « Chemin du Nord » longe les rives du Pays Basque, de la Cantabrie et des Asturies… Le « Chemin du Levant », lui, file depuis Valence, vers la Mancha et les fameux moulins de Don Quichotte… Quant au « Chemin Portugais »…
Après les nouveaux chemins de France, Patrick Huchet et Yvon Boëlle vous invitent à découvrir les mille et une merveilles de ces « nouveaux » chemins de Compostelle en terre d’Espagne.
Présentation en avant-première de ce nouvel ouvrage et débat le samedi 23 Octobre à la médiathèque de Carnac, 15h30, en présence des auteurs.

BLOC-NOTES …….
* Mercredi 10 novembre à 18h 30, médiathèque du Dôme à Saint-Avé, conférence de Pierre Joubin sur l’oeuvre d’Alfonso Castelao.
* Du 14 au 21 novembre, Semaine de Solidarité internationale : présentation de deux ONG espagnole d’insertion jeudi 16 à 18h à la Maison de Quartier de Kercado.
* jeudi 25 novembre : cocina. * vendredi 26 novembre à 18h maison de Quartier de Kercado: Mois du Doc, film sur le rôle des femmes espagnoles dans le milieu associatif.
* vendredi 3 décembre à 18h Palais des Arts, Assemblée Générale (documents avec le Correo de novembre).
====================================================================

mercredi 1 septembre 2010

CORREO 65 - SEPTEMBRE 2010

CORREO de LOS AMIGOS DE ESPAÑA
Numéro 65 – Septembre 2010.

3 Rue Yves de Kerguélen - 56000 Vannes.
(02.97.40.72.40. ou 06.89.68.11.45. )
http://amigos.de.espana.monsite-orange.fr/ amigos.de.espana@gmail.com
Blog: http://amigosdeespana.blogspot.com/
-------------------------------------------------------------------------------------
BONNE RENTREE A TOUTES ET A TOUS :
Après un été marqué par les succès espagnols en football et en cyclisme, nous espérons que la parenthèse estivale aura été profitable pour toutes et tous et que de nombreux seront celles et ceux de nos amigos et amigas qui auront pu mettre à profit leurs efforts linguistiques en conversant avec les concitoyens de Contador.
Nous retrouverons lundi 27 septembre le chemin de la Tannerie, ou celui de Matisse et de Prévert. Nous retrouverons de nombreux visages connus et en accueillerons de nouveaux: qu’ils soient les bienvenus parmi nous !
Une bonne nouvelle pour commencer l’année : notre association a été déclarée « association d’éducation populaire » par le ministère de la Cohésion Sociale. C’est une reconnaissance de notre action, du dévouement et de l’activité de nos animatrices et animateurs qui chaque semaine partagent avec vous leur passion pour le monde hispanique. Et pour vous, cela se traduira par le fait que nous allons signer une convention permettant de percevoir les chèques-vacances en règlement de nos prestations.
Deuxième bonne nouvelle : notre partenariat avec le centre de langues de San Cristobal de la Laguna (Canaries).

RETROUVONS-NOUS AU FORUM DES ASSOCIATIONS :
Samedi 11 Septembre, parc des Expositions Chorus (Parc du Golfe).
Notre groupe de danse Flamenco compte sur vous !





ECHANGE AVEC LES CANARIES:
Nous en avions parlé au printemps dernier mais n’avions pu mettre en œuvre notre projet. Pour la rentrée, ce sera chose faite. Nous allons mettre en place un partenariat avec le groupe d’élèves de français de l’Ecole Officielle de Langue de San Cristobal de la Laguna aux Canaries.
Les modalités ont été définies cet été lors d’une rencontre avec Marie-Morgane Le Folgoc, professeure de français, Jesus de Felipe, professeur de lettres, Yanne Archambault, présidente de Arzon Langues Occidentales et Pierre Joubin, président d’Amigos.
Dans un premier temps, il s’agira de mettre en relations des correspondants : Marie-Morgane et Jesus nous ferons parvenir une liste de « petites annonces » ; chacun(e) pourra choisir son âme sœur et nous transmettrons les réponses. Ensuite, ce sera « plus si affinités » …. Nous pourrons envisager ultérieurement un voyage collectif.
En attendant, vous pouvez retrouver vos futurs ami-e-s et l’Ecole de San Cristobal sur leur blog dont le nom fleure bon nos terroirs : http://lesamisducamembert.unblog.fr/

¡ Y VIVA ESPAÑA !


L’Espagne a donc gagné la Coupe du monde de football. Rien de tel qu’une bonne victoire pour souder quelques heures durant les relations sociales, oublier les soucis et tracas quotidiens. Ce dessin d’un quotidien galicien illustre l’euphorie du succès. Autre succès celui de Contador dans le Tour et tant pis si l’an prochain il change de kazakh, pardon de casaque, abandonnant Astana (ex Once) pour Saxo Bank. Ainsi va le sport-business … Heureusement, athlètes et nageurs nous ont donné à Barcelone et Budapest une image du sport plus conforme à l’idéal de Coubertin. Et quand sans bling-bling, les français montent sur les podiums, c’est tout bonheur : bravo les filles et les gars !
----------------------------------------------------------------------------
PROGRAMME 2010-2011:
Voici notre grille d’activités pour la prochaine saison :
Cours 1, débutants, Jean-Marc, lundi 18 H. Livre VEN 1. Centre Henri Matisse – Ménimur.
Cours 2, Pierre, lundi 18H, livre VEN 1. Ecole Jacques Prévert.
Cours 3, Pierre, mardi 18H, livre VEN 2. La Tannerie.
Cours 3 bis, Nadia, mardi 10H, livre VEN 2. La Tannerie.
Cours 4, Yvonne, jeudi 18h30, livre VEN 2. Maison de Quartier de Kercado.
Cours 5, Monique, mercredi 18H, livre Aula. Centre Henri Matisse – Ménimur.
Cours 6, Nicole, jeudi 18h, pas de livre. La Tannerie.
Cours 7, conversation, Marivi, lundi 18H. La Tannerie.
Chant, Jeanne-Marie, mardi 12H15. Maison de Quartier de Kercado.
Club de los Niños: Eva, Carolina, José, samedi 10h-11h30 Ecole Sévigné.
Danse-flamenco, Marylène, Yolaine, Nicole. Horaires à préciser. Stages : 9-10 oct, 19-20 fév, 16-17 avr.
Cocina: vendredi 8 octobre, jeudi 18 novembre, vendredi 14 janvier (Reyes), 25 février, 22 avril, 27 mai.

La première Cocina ayant lieu vendredi 8 octobre, inscrivez-vous très rapidement. Participation : 11 €.

VANNES: première rando jacquaire des Amigos:
Ce samedi 5 juin, nous avons organisé notre première rando jacquaire. Quinze randonneurs ont répondu à l’appel et arpenté le tronçon Josselin-Malestroit long de 26 kms. Une excellente façon de commémorer le Xacobeo, de découvrir de jolis petits coins de la campagne morbihannaise, des monuments intéressants comme les chapelles de Saint Gobrien ou Sainte Catherine et bien sûr Malestroit et son quartier médiéval, de passer une bonne journée entre amis. C’est promis, l’an prochain, un nouveau parcours sera proposé.
L’EQUATEUR A LA FOIRE DE VANNES :
Avant d’accueillir le Forum des Associations, le Parc Chorus recevra du 1er au 6 septembre la Foire de Vannes. Mais cette année, les festivités et animations seront ternies par la disparition récente du directeur du Chorus, Michel Orliac. Nous tenons à lui rendre hommage et souligner son action pour la promotion et l’animation cet équipement qui est devenu un élément majeur des manifestations vannetaises. Nous partageons la peine de ses proches et collaborateurs.

Situé en Amérique du Sud, l’Équateur est entouré par le Pérou au sud et la Colombie au nord. Il occupe une surface de 283 560 km2 et comprend 4 régions fort distinctes : la côte chaude et humide, forme une plaine longue de 800 km, s’étalant des versants de la cordillère des Andes jusqu’au Pacifique. La Cordillères des Andes (Sierra) compte de nombreux volcans de plus de 5 000 m : Chimborazo (6 310 m, dessin réalisé par Humboldt), Cotopaxi (5 897 m) … L’Oriente (Amazonie) est une région peu accessible, peu peuplée, sillonnée de différents affluents du fleuve Amazone. Le climat est extrêmement chaud et humide représente la moitié de la superficie totale du pays. Et n’oublions pas les iles Galapagos, d’origine volcanique. Ces quatre régions seront l’objet d’une exposition présentée lors de la Foire.
La population équatorienne est actuellement d’un peu plus de 13 millions d'habitants. Elle est divisée en quatre groupes ethniques. Les métis sont de loin ceux qui ont le plus de poids démographique parmi toutes les ethnies équatoriennes, et constituent plus de 65 % de la population actuelle, les amérindiens sont la deuxième ethnie avec une représentation de 25 %. Européens et créoles, descendants directs des colonisateurs espagnols, représentent 7 % de la population. Les minorités sont 3 %.
La capitale est Quito et la plus grande ville est Guayaquil, l’un des ports les plus importants d’Amérique du Sud.
Le pays a été peuplé de bonne heure : les restes archéologiques les plus anciens datent de 3500 av JC. Les Andes équatoriales sont conquises par les incas sous les règnes de Tupac Yupanqui puis de son fils Huayana Capac. À la mort de ce dernier, l’empire est divisé en deux. Une guerre civile se déclenche rapidement entre les deux empereurs, qui tourne finalement à l'avantage d'Atahualpa. Les espagnols conduits par Francisco Pizarro profitent de la situation et s’emparent d'Atahualpa. Après la conquête de Quito et la naissance du mythe de l’Eldorado l'exploration continue en particulier dans les régions amazoniennes. Plusieurs villes sont fondées.
L’Équateur proclame son indépendance en 1822 d’abord au sein de la Grande Colombie puis séparément en 1830. Depuis lors, l’histoire du pays a été marquée par l’instabilité politique, de nombreux conflits frontaliers, de toutes aussi nombreuses dictatures militaires.
Les élections de 2006 ont porté au pouvoir Rafael Correa qui a fait adopter une constitution plus démocratique.
L’économie exportatrice de l’Équateur repose principalement sur trois éléments : la banane (1er exportateur mondial), le pétrole et le tourisme. Tout dernièrement ( OF 5 aout 2010), l’Equateur a décidé de ne pas exploiter les ressources pétrolières d’Amazonie afin de conserver la biodiversité.
Lors de la Foire, les visiteurs pourront visiter une exposition interactive sur la culture, les traditions, l’artisanat et la gastronomie de l’Equateur. Un animateur présentera des jeux et des ateliers. Un grand marché d’artisanat d’Amérique Latine permettra de repartir avec des produits traditionnels : vêtements, bijoux, meubles,, café, objets de décoration … Et chaque jour, une troupe de douze artistes « Equateur Andino » proposera des spectacles de grandes qualité de danses et chants traditionnels.
La Foire sera ouverte de 10h à 19h. Entrée : 4 €.

LE CERCLE CELTIQUE DE VANNES A MOAÑA :
Le Cercle de Vannes a participé en juillet au Festival Interceltique de Moaña (Pontevedra). Voici ce qu’a écrit le quotidien « Faro de Vigo » : « Desde la Bretaña francesa viene el Cercle Celtique de Vannes, en su caso los ropajes serán del siglo XX, con tres tipos de trajes distintos para las chicas que representan las distintas escalas sociales. El uniforme de los bretones, es de fiesta e incluso lo utilizaban para casarse”.
Les différents groupes ont été reçus par le maire de la commune, Xosé Manuel Millán, et Eugenio Piñeiro, organisateur du Festival.

POUSSE-PIED PROTEGE :
Cette curieuse bestiole est un Pollicipes pollicipes, autrement dit un pousse-pied (ou pouce-pied). Crustacé cirripède à pédoncule charnu et court, il vit fixé aux rochers battus par les vagues notamment en Galice principal lieu de cueillette et de consommation du pouce-pied en Espagne : environ 400 tonnes tonnes ces dernières années. Du fait d’une surexploitation, les amateurs ont recours aux importations notamment de Belle-Ile, 50 tonnes officiellement … car il faut compter avec la contrebande ! C’est ainsi que quatre espagnols de Santander ont été pris cet été par des gendarmes finistériens la main, non, le pied dans le sac où ils avaient 125 kilos de percebes, nom ibérique de la bestiole. A 80 € le kilo, cela fait un butin de 10.000 €. Les pollicipes ont été remis à l’eau et les contrevenants comparaitront en février devant le tribunal de Quimper. Conclusion : comme certains breuvages, le pollicipes est à récolter et consommer avec modération.


Gijón arrancará su autopista marítima un año antes que Vigo

El puerto de Gijón arrancará su autopista del mar hasta el puerto francés de Nantes-Saint Nazaire el próximo día 2 de septiembre, según ha informado la propia compañía GLD Atlantique Lines, un consorcio europeo formado por la naviera italiana Grimaldi, la francesa Louis Dreyfuss y los puertos galo y español. Esta fecha materializa la apuesta de la armadora francoitaliana GLD de cara a poner en servicio no solo la primera autopista del mar entre España y el país vecino, sino de toda la Unión Europea.
La autopista con cabecera en Gijón empezará con un buque que zarpará el día 2 de Nantes y llegará al día siguiente a la terminal de El Musel. Cada camión pagará 450 euros y los coches ligeros 99 euros por la travesía de 14 horas.
Si la de Gijón será la primera, la viguesa sería la segunda de las dos autopistas del mar entre los dos países vecinos se retrasa hasta el otoño del 2011
La planificada para Galicia unirá el puerto vigués con los franceses Saint Nazaire y Le Havre por el norte, y con el andaluz de Algeciras por el sur.
El proyecto de la autopista del mar ha tardado cuatro años en desarrollarse y en resolver el lento papeleo burocrático y el trámite legislativo a nivel estatal e intraeuropeo. La idea de la autopista del mar, ha transcurrido casi una década.
===================================================================

mardi 1 juin 2010

CORREO N° 64 – JUIN 2010.

3 Rue Yves de Kerguélen - 56000 Vannes. Tél: 02.97.40.72.40. ou 06.89.68.11.45.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------
LOS NIÑOS ONT FȆTÉ LA JOURNEE DE L'EUROPE:

La Maison de l'Europe Bretagne-Sud, présidée par Armelle Saunier-Seité, a commémoré la Journée de l'Europe, samedi 8 mai, par diverses manifestations. Le Club de los Niños, animé par Caroline, Eva et José y a participé et présenté place Valencia et au Château de l'Hermine des danses andalouses.
Pour sa première année, le Club a rencontré un franc succès et il sera reconduit pour la prochaine saison.

FÊTE A KERCADO:
Le 22 mai, c'était fête à Kercado. L'équipe du Multisocial avait convié les associations du quartier et nos bailaoras n'ont pas manqué d'y répondre. Chaleureusement encouragées par les ole du public, elles ont enchaîné sevillanes et pasos dobles, faisant virevolter châles et robes aux rythmes des compas.
Samedi 5 juin, nos danseuses participeront au gala de GRS au gymnase de Kercado, puis jeudi 10 juin, elles se produiront à la Résidence Plaisance à Saint Avé.

LA CARTELERA :

Samedi 5 Juin : première rando jacquaire. Josselin-Malestroit, 26 kms. Pique-nique à la chapelle Sainte Catherine en Lizio (photo).
Du 7 au 13 juin : voyage en Extremadure.
Vendredi 11 Juin : FIESTA DE FIN D'ANNÉE !
Samedi 11 Septembre : FORUM DES ASSOS.

VANNES ET LA BRETAGNE SUR « RADIO NACIONAL DE ESPAÑA » :
Samedi 29 mai, Radio Uno a consacré son émission « Nómadas » à Vannes et à la Bretagne. "Nómadas" propone una encantadora ruta por el sur de la Bretaña francesa, visitando pequeños pueblos pesqueros y ciudades con historia. Un viaje por los sonidos de esta tierra que conserve todo su encanto natural". Pour écouter l'émission, connectez-vous sur www.rtve.es/podcast/radio-nacional/nomadas/ .

BILAN 2009-2011 ET PROGRAMME 2010-2011 :
Le Conseil d'Administration a fait le bilan de la saison écoulée marquée par de nombreuses activités tant internes que publiques. L'année se termine avec 203 adhérents. Malgré l'attitude de la municipalité de Vannes qui n'a pas reconduite la subvention exceptionnelle (350 €) partiellement compensatrice des locations de salles (1100 euros !), nos finances sont saines grâce à une gestion rigoureuse: le Conseil à décidé de maintenir la cotisation 2010-2011 à 30 €.

PRE-PROGRAMME 2010-2011:
Cours 1, débutants, Jean-Marc, lundi 18 H. Livre VEN 1.
Cours 2, Pierre, lundi 18H, livre VEN 1.
Cours 3, Pierre, mardi 18H, livre VEN 2.
Cours 3 bis, Nadia, mardi 10H, livre VEN 2.
Cours 4, Yvonne, jeudi 18h, livre VEN 2.
Cours 5, Monique, mercredi 18H, livre Aula.
Cours 6, Nicole, jeudi 18h, pas de livre.
Cours 7, conversation, Marivi, lundi 18H.
Chant, Jeanne-Marie, mardi 12H15.
Club de los Niños: Eva, Carolina, José, samedi matin. Danse-flamenco, Marylène, Yolaine, Nicole. Horaires à préciser.
Cocina: le principe d'organisation par cours est reconduit. Rappelons que la cocina est ouverte à tous les adhérents. Nous pourrons envisager des repas à thème.

Par principe, nous demanderons des salles à la Tannerie. Mais il faudra attendre les attributions fin août pour préciser notre programme. Donc, rendez-vous avec le Correo de septembre et au Forum des Assos.
Comme de coutume, les chèques ne seront débités que début octobre. Pour une bonne organisation, merci de ne pas attendre la dernière minute pour vous inscrire.
=========================================================================================

COCINA DU 6 MAI:

Non sans appréhensions, ce sont les alumnos du cours 3 qui se sont Mis aux fourneaux et ils s'en sont fort bien sortis. Après quelques mises en bouche, le menu était le suivant: emapansas de atún, pollo con salsa de huevos, quesada pasiega.

"La tortilla, c'est sérieux "affirme Pierre.

Pollo con salsa de huevos:
Ingredientes: una pechuga de pollo, huevos 4 yemas, crema de leche 100 cc, harina una cucharada, queso rallado una cucharada, manteca 50 grs, aceite de oliva tres o cuatro cucharadas, ajo, perejil, sal y pimienta a gusto
.
Preparación: Cortar la pechuga del pollo en filetes medianos y salpimentar, luego llevar al fuego la sartén de teflón derritiendo la manteca (no toda reservar un poquito), junto con el aceite de oliva, calentar bien y colocar primero uno o dos dientes de ajo partidos al medio y los filetes de pollo hasta que estén bien dorados.
Mientras tanto preparamos la salsa, en una cacerolita de teflón derretimos el resto de la manteca colocamos sólo las yemas de los huevos, agregamos la crema de leche, el harina y el queso rallado, luego le damos el toque verde con el perejil picado, salpimentamos y echamos sobre el pollo. Como guarnición, papas natural aderezadas con aceite de oliva y un poco de perejil picado.


Quesada pasiega:

60 g mantequilla, 150 g azúcar, 1 cuchara rón, un poco de yogur, 50 g maizena, 3 huevos, ½ l de leche, ralladura de un lemón, canela molida, mantequilla para untar el molde.
Preparación: en un recipiente poner la mantequilla y hacerla pomada, añadir el azúcar, ralladura de limón, la canela, el cuajo o yogur y, por último, la harina floja o maicena tamizada. Agregar los huevos uno a uno y la leche poco a poco.
Untar un molde de tarta con mantequilla y espolvorear de azúcar grano (de 8 a 10 raciones, un molde de 22 cm de diámetro y 3cm de alto). Verter la mezcla en el molde y hornear a 170º, durante 30 minutos aproximadamente.
Una vez fría, desmoldar y presentar en una fuente o plato de postre si es individual. También se puede presentar con natillas.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le juge Garzon réveille les plaies de l'Espagne

Il est célèbre et respecté dans le monde entier pour les enquêtes qu'il a menées sur les crimes de diverses dictatures, notamment en Amérique latine, en vertu de la notion de justice universelle, dont il est un pionnier. Les crimes ont été amnistiés en 1977 pour permettre à une démocratie convalescente de se reconstruire sur le fameux "pacte de l'oubli". En requalifiant les disparitions de dizaines de milliers de républicains en crimes contre l'humanité, donc imprescriptibles, ce juge atypique a joué avec les limites du droit espagnol pour les besoins de la cause. Cet écart procédural lui vaut d'être suspendu de ses fonctions en attendant son procès. A 54 ans, il risque une peine de douze à vingt ans d'interdiction d'exercer : sa carrière serait terminée.
L'affaire Garzon soulève deux questions embarrassantes pour l'Espagne d'aujourd'hui. L'acharnement évident d'une partie de la magistrature à se débarrasser d'un électron libre incommode traduit un inquiétant dysfonctionnement institutionnel. Pour avoir voulu se construire en réaction au franquisme, l'Espagne démocratique a accouché d'institutions malades de leur politisation, au premier rang desquelles la justice.
Et surtout, la stratégie de l'oubli n'a pas fonctionné. Plus que la défense d'un magistrat à la personnalité et aux méthodes controversées, la mobilisation de dizaines de milliers de personnes, ces dernières semaines à Madrid et ailleurs visait "l'impunité du franquisme". Les manifestants réclamaient "vérité, justice, réparation et solidarité avec les victimes", brandissant des photos en noir et blanc d'un grand-père ou d'un grand oncle enterrés quelque part dans les nombreux charniers de la guerre civile.
Ces Espagnols vivent mal qu'on veuille punir le seul magistrat qui, contre vents et marées, a cherché à les aider. En commençant à ouvrir les fosses au début des années 2000, ils ont inspiré au gouvernement Zapatero une loi "sur la mémoire historique", destinée à "fermer, honorablement pour tous, un chapitre tragique de l'histoire". Peine perdue : l'affaire Garzon révèle la persistance de deux Espagne héritées de la guerre civile. Il n'y a plus ni "rouges" ni "nationaux", mais une droite et une gauche prêtes à en découdre à tout propos.
En 1998, en ordonnant l'arrestation d'Augusto Pinochet, Baltasar Garzon avait gêné le gouvernement de M. Aznar, qui prônait auprès des démocraties d'Amérique latine l'exemple de la transition espagnole, fondée sur une amnésie volontaire. Aujourd'hui, les conservateurs refusent qu'on rouvre "les plaies anciennes", alors que les associations de défense des droits de l'homme, les syndicats et les juristes qui soutiennent Baltasar Garzon interrogent : "Les victimes de Franco valent-elles moins que celles de Pinochet ?"
Le Monde – 16 Mai 2010. De nombreuses personnalités et associations ont décidé d'apporter leur soutien au juge Garzon tel Jean Ortiz, maitre de recherches à l'Université de Pau : jean.ortiz@univ-pau.fr

Vous pouvez vous connecter sur le site :
www.avaaz.org/es/stand_with_garzon_1/?cl=581161703&v=6311
-------------------------------------------------------------------------------------------------

PASATIEMPOS …..


Profesora: "María, señale en el mapa donde queda América del Norte."
María : "Aquí está"
Profesora: "Correcto. Ahora los demás respondan "¿Quién descubrió América?"
Los demás: "María"


Profesora: "Juanito, dime con sinceridad, ¿rezas antes de las comidas?"
Juanito: " No, Señora Profesora, no lo necesito, mi madre es buena cocinera."



LES FETES DE l'ÉTÉ …

Quimper et Lorient seront comme d'habitude les deux grands rendez-vous de la planète folk cet été. C'est Quimper qui ouvre le ban du 17 au 25 Juillet avec son Festival de Cornouaille. Un programme époustouflant : Bagad Cap Caval, Denez Prigent, EDF, Roland Becker, Sonerien Du, Spontus, Gilberto Gil … et Carlos Nuñez qui se produira samedi 24 à l'espace Gradlon ( 22 à 26 €. Tous renseignements sur le site www.festival-cornouaille.com/
Bombardes et cornemuses n'auront gère le temps de chômer puisque Lorient prendra la relève du 8 au 16 aout. Cette année pour son quarantième anniversaire, l'Interceltique reçoit … la Bretagne ! N'empêche que de nombreux artistes y participeront. Nous espérons que Luz Casal sera remise de sa nouvelle épreuve et retrouvera son public. A l'affiche Nolwenn Korbell, Soig Sibéril, Pascal Lamour, Capercaillie et Cranberries qui reviennent après six ans d'absence !
Parmi les groupes espagnols, nous relevons notamment la présence de :


Llan de Cubel – Asturies :

Depuis la formation du groupe en 1984, LLAN DE CUBEL a participé activement au renouveau de la culture asturienne grâce à sa musique. Aujourd'hui, le groupe est une référence dans le monde du folk, et un exemple pour les générations à venir. Les membres du groupe sont des musiciens traditionnels qui connaissent et utilisent les instruments les plus symboliques des Asturies, et leur intérêt pour les autres traditions que l'on peut rencontrer en Europe leur a permis d'enrichir leur savoir musical. Même si le groupe intègre quelques textes anciens dans ses chansons, LLAN DE CUBEL utilise habituellement des textes contemporains qu'il pose sur des mélodies traditionnelles asturiennes.
Mardi 10 août Espace Marine, mercredi 11 août Palais des Congrès

Chants sacrés de Galice et Asturies: Cantigas da Terra et Hector Braga : Hector Braga est originaire des Asturies. Il excelle dans différents instruments comme la vielle à roue, la harpe, le violon, la cornemuse ou encore la mandoline espagnole, et les combine à des sons électros et des compositions instrumentales modernes. En utilisant la langue asturienne et castillane, il nous fait découvrir des chants ancestraux dans lesquels il nous parle de la guerre, du fanatisme religieux, de la philosophie vitale ou encore de désillusions amoureuses. Un artiste à découvrir.
Jeudi 12 Eglise Saint Louis.


Branhas Folk - Galice: le groupe Branhas Folk a été créé en 2002 à Orense à l'initiative de Manuel Brañas, qui a également travaillé avec la célèbre troupe « Arco da Vella ». Les 8 acolytes, très attachés à leurs racines, contribuent, comme d'autres grands noms de la musique galicienne, au développement de la musique folk dans leur pays et hors de leurs frontières. Samedi 7 aout, Palais des Congrès.




Coanhadeira - Galice
Coahanadeira est né à Orense en 2006. A l'origine, le groupe était composé de joueurs de gaitas avec une base et un son assez traditionnels. La formation classique de certaions membres du groupe et l'expérience musicale acquisent se mélangent avec différentes influences musicales actuelles. Le groupe nous offre des mélodies entrainantes derrière lesquelles se cache un vrai sentiment d'appartenance à une culture différentedes autres.Mercredi 11 aout: Quai de la Bretagne - jeudi 12: Palais des Congrès.

Milladoiro - Galice:
Les Galiciens de Milladoiro sont devenus à l'instar des Chieftains en Irlande, une référence sur la scène internationale. Ils ont à cœur de perpétuer la tradition galicienne dans toute la mosaïque musicale riche et diversifiée qu'elle représente.
Mercredi 11 août Espace Marine

Tous renseignements, billetterie sur le site http://www.festival-interceltique.com/


Bonnes vacances à toutes et à tous ...

Prochain Correo, début septembre ....